animee

Hommage aux figures de Monastir

Hommage aux figures de Monastir

Une touche de loyauté envers les personnalités  de Tunisie et de Monastir en particulier , hommes et femmes qui ont contribué à bâtir la gloire de notre chère patrie , noyau du mouvement national pendant la résistance du brutal colonialiste puis lors de la construction de la Tunisie moderne après l'indépendance, La ville de de Monastir a donné des penseurs, des professeurs, des médecins et des économistes qui ont contribué à la mise au point des institutions de l'État national moderne, monsieur  Akram El-Sebri, le gouverneur  de Monastir, ce soir, lundi 07 Joan 2021, en présence de
Messieurs Tariq Al-Bakoush, le premier représentant autorisé, Wajeeh Boumeza, le représentant par intérim de Monastir, Al-Mundhir Marzouk, le maire de Monastir, et un groupe de cadres régionaux et représentants des composantes de la société civile et un certain nombre de familles des defunts Muhammad Faraj Al-Shazly et Mansour Al-Sakhiri, a inauguré une rue à l'intersection d'Al-Foz dans la ville de Monastir au nom du defunt  le professeur Muhammad Farag Al-Shazly, et une rue au niveau de l'intersection de la fontaine au nom du defunt Mansour Al-Sakhiri
Mohamed Faraj El-Shazly : Fils de Monastir et homme d'Etat tunisien, il est né le 09 mai 1927 et décédé à Monastir le 13 avril 2014.
Mohamed Faraj El-Shazly a obtenu un certificat de compétence en pédagogie de l'éducation à la Maison des Maîtres Supérieurs de Tunis. Il a travaillé depuis 1957 en tant qu'enseignant et directeur d'écoles primaires et secondaires, y compris l'école primaire de Sidi Bou Saïd et Rafraf de gouvernorat  de Bizerte, le lycée de Menzel Tamim, et le lycée de Beja, puis il est nommé en 1970. Inspecteur général de l'enseignement secondaire en langue et littérature arabes.
le defunt  Mohamed Farag El-Shazly a été nommé chef de cabinet du ministre de l'Éducation et secrétaire général de la Commission nationale pour l'UNESCO en 1971. En 1973, il a été nommé chef de cabinet du ministre de la Culture et Directeur du Département des Arts au Ministère, il est ensuite nommé Directeur de l'Enseignement Primaire en 1978, puis nommé au poste de Ministre de l'Education dans le gouvernement de Mohamed Mazali entre le 25 avril 1980 et le 5 mai 1986, et dans le cadre de sa tutelle de ce ministère, il soutint la politique d'arabisation de l'enseignement lancée par Mohamed Al-Mazali, et il lança les Instituts Modèles, dont le premier fut l'Institut Modèle à Ariana.
Conteur et romancier, Mohamed Faraj El-Shazly a publié plusieurs de ses livres dans le magazine Al-Fikr (paru entre 1955 et 1986), fondé par Mohamed Mazali et dont Bashir Ben Salama était le rédacteur en chef.
Feu Faraj Al-Shazly a également reçu la première classe de la Médaille de l'indépendance, la première classe de l'Ordre de la République et la première classe de la Médaille du mérite éducatif.
Mansour Skhiri : né le 09 mai 1929 et mort le 23 février 1994, il fait ses études à Sousse puis obtient un diplôme d'ingénieur civil à l'Ecole Supérieure des Travaux Publics de Paris puis rentre en Tunisie en 1964, dont il est nommé directeur de la Région Maritime de Tunis de l'Administration des Ports puis a exercé les fonctions de Directeur des Travaux de la municipalité de Tunis.
En 1973, il est nommé ingénieur général et directeur de l'habitat, de l'urbanisme, de l'aménagement et de l'aménagement du territoire au ministère de l'Equipement, puis en 1974 il est nommé gouverneur de Sousse, puis en 1977 il est nommé gouverneur de Monastir, et il reste à son poste jusqu'en septembre 1985, date de sa nomination comme ministre et directeur du cabinet présidentiel sur proposition du Premier ministre Mohamed Mazali, et le 7 avril 1986, le portefeuille de la fonction publique et de la réforme administrative lui a été ajouté, ce qui a pris une importance particulière à la lumière de la campagne annoncée par le président Bourguiba contre la corruption.
En juin 1986, il a été nommé l'un des trois secrétaires généraux adjoints du Parti constitutionnel socialiste au pouvoir, et en novembre de la même année, il a été élu membre de la Chambre des représentants pour le district de Monastir, et le 30 mars, 1987, le portefeuille des transports lui est ajouté, et le 16 mai 1987, il est également nommé ministre de l'Equipement et du Logement.
 

728 x 90