animee

Suivi de l'évolution des prix et s'assurer de la régularité des approvisionnements et lutter contre la contrebande et le commerce parallèle

Suivi de l'évolution des prix et s'assurer de la régularité des approvisionnements et lutter contre la contrebande et le commerce parallèle

Suivi de l'évolution des prix et s'assurer de la régularité des approvisionnements et lutter contre la contrebande et le commerce parallèle le 23 décembre 2021 au siège de l'Etat pour suivre l'évolution des prix et la régularité de l'approvisionnement et lutter contre la contrebande et le commerce parallèle Sous la supervision du Secrétaire Général de l'Etat, M. Bashir Attia, et en présence de membres du comité,

représentants des intérêts administratifs et de sécurité, où le comité a suivi les opérations d'approvisionnement et les prix échangés sur les marchés au cours de la dernière période, et a présenté et évalué les résultats des travaux de contrôle et les résultats de la résistance au commerce parallèle et à la contrebande par la garde de Diwaniya. Le greffier de l'Etat a expliqué que la convocation de ce comité régional avec ses différents membres pour assurer le contrôle et le suivi des opérations d'approvisionnement et des prix et d'intervenir pour modifier les prix ou les opérations d'approvisionnement afin de préserver le pouvoir d'achat du citoyen. Le greffier de l'Etat a appelé à la nécessité d'intensifier le travail d'encadrement, de surveiller les filières de stockage et de distribution des différentes matières de base et des filières vitales comme le sucre, la farine, les œufs et l'huile végétale subventionnée afin d'assurer la régularité de l'approvisionnement et de l'approvisionnement, notamment le suivi du secteur des boissons non alcoolisées et de la volaille en liaison avec la fin de l'année administrative en cours. En ce qui concerne les opérations d'approvisionnement, les prix et l'évaluation du travail d'encadrement au cours de la dernière période, le directeur régional du commerce, Ahmed Al-Maththawy, a expliqué qu'il a enregistré une augmentation des quantités de légumes et de fruits reçues sur le marché de gros des légumes et des fruits. à Moknin durant le mois de novembre et la première moitié du mois de décembre en cours, avec un pourcentage de 6%, car la quantité de légumes et de fruits s'élevait à 13487 tonnes, par rapport à la même période en 2020, qui s'élevait à 12 717 tonnes. Le directeur régional du commerce a souligné la disponibilité du produit de légumes, fruits et autres denrées alimentaires, et une pénurie de certains autres produits, comme l'huile végétale subventionnée, dont le taux de distribution quotidien dans l'état de Monastir est de 20 mille litres, et une pénurie d'œufs en raison de la forte pression sur les circuits de distribution face à une baisse de la production et des hausses de prix de revient, et une percée dans cette matière est attendue après avoir programmé une séance de travail au niveau national entre le ministère de tutelle et des représentants de la volaille et producteurs d'œufs pour résoudre le problème existant Une pénurie de farine fine et de semoule a également été enregistrée, qui sera couverte par le programme de réforme du système de subventions. Et le directeur régional du commerce a ajouté que dans le cadre du travail de surveillance intensif et ciblé sur certains secteurs, 355 infractions économiques ont été débloquées au cours du dernier mois de novembre et de la première quinzaine du mois de décembre en cours, et 2 788 paquets de cigarettes, 1 800 paquets de tomates, 1 250 litres de produits secs et 2 tonnes de matières premières pour aliments des animaux ont été saisis. Outre un certain nombre de décisions administratives qui se sont traduites par la décision de fermer un magasin de parfums et de cosmétiques, 6 décisions d'empêcher l'approvisionnement de four subventionné (boulangeries), arrêt de la fourniture de cigarettes à un revendeur, et prise d'une décision de fermeture d'une boulangerie non classée et 02 décisions de fermeture d'un revendeur d'aliments pour animaux. Le directeur régional du commerce a ajouté qu'une campagne nationale qualitative de contrôle économique, notamment en fin d'année en cours, a été lancée et se poursuit toujours pour surveiller la qualité et la sécurité des produits dont la consommation double en fin d'année, comme les boissons gazeuses, volailles, fruits secs et chocolat.Au 22 décembre, 24 infractions économiques ont été enregistrées au niveau régional, et 32 ​​kg de fruits secs, 48 ​​boîtes de chocolat, 30 kg de rafraîchissements et préparations alimentaires et 37 kg de volailles ont été saisies. Concernant la filière fourrage, le directeur régional du commerce de Monastir a précisé qu'il existe 27 grossistes d'aliments subventionnés, 20 commerçants d'aliments non subventionnés, 12 usines d'aliments composés (dont 03 sont actuellement suspendues), en plus d'une Dans le même contexte, il a souligné que la part de la région n'est pas suffisante pour répondre aux besoins de l'agriculture en fourrage, car la part de fourrage de la région par mois est estimée à 11 500 quintaux de cèdre et 14 000 quintaux d'orge fourragère. Le commandant de la faction des inspections de la garde et de Diwaniyah à Monastir, le lieutenant-colonel Bilal Farhat, a expliqué qu'en ce qui concerne les résultats les plus importants de l'activité de la brigade d'inspection de la garde et de Diwaniyah à Monastir dans le cadre de la lutte contre la contrebande et le commerce parallèle pendant Au mois de décembre, 459 signalements ont été enregistrés d'une valeur de 11 832 millions de dinars pour divers matériaux, compte tenu des moyens de transport.Avec une augmentation du nombre de minutes et de leur valeur financière par rapport à 2020 (319 minutes) et 2019 (428 minutes).{ galerie}ze{/gallery}


728 x 90